les 10 blogueuses les 10 associations le blog

A 18 ans, j’ai cru un instant que pour être photographe, il fallait avoir l’air photographe.
Dans les vernissages d’expos photos, parmi les invités, il y a  toujours un ou plusieurs représentants d’une tribu étrange, celle des photographes Old School qu’on reconnaît à deux éléments conjoints :
ils ont un appareil autour du cou – un Nikon ou un Leica – et un de ces gilets sans manches plein de poches.

Avant, ils m’impressionnaient. Ensuite, ils m’ont agacée puis ils ont fini par m’émouvoir. A présent, je les cherche et je les compte. Pour le gilet à poches, je vous laisse aller fureter sur les sites de matériel de pêche, mais j’ai trouvé sur bird on the wire une miniature de reflex Nikon et je crois que je le porterai en sautoir aux Rencontres d’Arles cet été.
Sur le même site, j’ai trouvé un lomo ravissant en édition limitée (oups c’était le dernier !) C’est une réédition du légendaire appareil photo tout en plastique des années 60. Entre le jouet et la machine à surprises… accompagné de sa version porte-clé (5,50 €).

Je voulais vous commander les deux premiers livres que sort Patrick Swirc, un photographe français excellent dont j’aime le travail depuis longtemps mais sur le site de son éditeur, Steidl, j’apprends qu’ils ne seront pas disponibles avant juillet.

Mais d’une librairie, je ne ressors jamais les mains vides, pas vous ?
J’ai trouvé le gros bouquin de Miroslav Tichy, ce vieux hobo tchèque qui bricolait des appareils photo avec des morceaux de carton et des bouts de plastique. (58 euros)

On raconte même qu’il ponçait ses objectifs avec du dentifrice et de la cendre de cigarette. Il suivait les femmes de sa ville de Kyjov dans la rue, à la piscine, dans les jardins, son appareil caché sous son pull, prenait ses photos sans regarder dans le viseur.

Ses images toutes floues et toutes rayées sont magnifiques et douces comme des caresses. J’avais loupé l’expo au Centre Pompidou en 2008 mais le livre me consolera…

(52 €) si vous vous inscrivez  sur leur Book Club. Il arrive rapidement, bien emballé avec de la mousse aux quatre coins.

Marre d’entendre les copines se plaindre qu’il ne se passe plus rien de bien intéressant sous leurs draps, marre d’être prises pour des pintades par la presse féminine ? J’ai une solution, mais elle ne dure que quelques heures. C’est peu, mais c’est plus que les piles d’un sex toy et ça se joue plus haut, du coté des yeux et du cerveau. 
J’ai décidé d’acheter 3 coffrets du DVD X-Femmes, la série de courts métrages « X-plicit » que Canal+ a demandé à quelques femmes, artistes ou réalisatrices, sur le sujet pour l’offrir aux copines les plus en détresse.

X films, X regards. Il y en a pour tous les goûts : la virtuosité de Tonie Marshall, l’humour de Laetitia Masson, la pétillance d’Helena Noguera… et une très belle séquence finale du film de Mélanie Laurent.

 Vous pouvez l’acheter là : Secondsexe.com,  un site « artistique et culturel » qui s’est donné pour objectif « d’essayer de satisfaire toute interrogation liée à la sexualité féminine ».

Merveilleuse nouvelle : on trouve à nouveau des pellicules pour les Polaroids.

Et même de tous nouveaux films pour les 600 et les SX-70 qui mettent en joie la communauté des fous de polas.
Je vous raconte l’histoire : en juin 2008 Polaroid ferme sa dernière usine néerlandaise. Terminé. Place aux faux polas dans les applications iPhone.  Mais une bande d’anciens de chez Polaroid n’en démord pas et lance ce pari fou « The Impossible Project« . Impossible doit inventer une nouvelle formule de pellicule avec de nouveaux composants. Pari gagné . Depuis 2 mois, plein de nouveaux films en édition limitée « Paul Giambarba » ont fait leur apparition… Pour ceux qui ne le connaissent pas, Paul Giambarba est l’ancien designer graphiste de chez Polaroid, qui a dessiné la plupart des logos et emballages de la marque pendant ses plus belles années.

J’ai commandé 2 boites (20 € la boite de 8 polas) sur leur site, une couleur, une noir et blanc . Je bous d’impatience et je vais de ce pas dépoussiérer mon SX-70.

NB : sur http://skinslove.com/ on peut customiser son appareil. Il est même possible de réaliser sa skin personnalisée, à partir d’une photo numérique ou d’un dessin.

J’ai 1000 euros à dépenser avant fin juin qui sont destinés à en ramener dix fois plus par la suite.
J’ai décidé de ne pas m’éloigner (trop) de mon métier pour cette étrange mission qui consiste à chiner sur internet, autant dire chercher un grain de riz en Chine.
Quand on commence, on a toujours une petite idée mais on ne sais jamais si c’est une vraie ou une fausse bonne idée.
Point de départ : chercher sur le net ce qui se fait en matière d’impression de photos sur des supports inhabituels. Autrement dit, à part les mugs, les T shirts et les tapis de souris, qu’est ce qu’on trouve ?

Je suis tombée sur le site d’une créatrice anglaise : Anya Hindmarch, dont les sacs à la rubrique « Be a  bag » sont juste magnifiques. Magnifiques de loin et surtout magnifiques de près si on zoom sur les images.
(Lire la suite…)

line